Warning: Cannot assign an empty string to a string offset in /home/www/fdcprod/wp-content/themes/hague/inc/template-custom.php on line 161
Search for content, post, videos

LES NOCES DE PAPIER

D’un thème plutôt banal, Jefferson Lewis, le scénariste, et surtout Michel Brault, le réalisateur, font une œuvre toute en intelligence et sensibilité. Compromis entre un scénario s’apparentant plus avec la comédie et une réalisation sachant donner un relief parfois dramatique au récit,  » Les Noces de papier  » s’inscrit dans la meilleure veine des films québécois de ces dernières années. Une qualité qui doit énormément au talent et à l’extrême justesse du jeu de Geneviève Bujold. L’actrice offre un des visages les plus expressifs du cinéma à Michel Brault qui joue – mais jamais gratuitement avec les gros plans quelques ralentis beaucoup de lumières naturelles. Gratuit, un mot qui est aussi absent de la mise en scène de la direction d’acteurs. Quand il faut rendre le propos tonique, le réalisateur sait parfaitement distribuer les dialogues organiser les mouvements de caméra comme lorsque les nouveaux époux doivent fuir Bouchard ; par contre, dans une longue scène intimiste, il sait exploiter les qualités d’interprétation de G. Bujold et Manuel Aranguiz.  » Les acteurs dans le fond préfèrent se cacher « , estime Geneviève Bujold. Heureusement serait-on tenté de rajouter, que des actrices aussi douées qu’elle acceptent de transgresser cette règle, sinon le cinéma perdrait beaucoup de son intelligence de son intérêt. P. D.