Warning: Cannot assign an empty string to a string offset in /home/www/fdcprod/wp-content/themes/hague/inc/template-custom.php on line 161
Search for content, post, videos

Monsieur Batignole

Avec ces pérégrinations d’un Français très ordinaire sous l’occupation, Jugnot s’inscrit directement dans la lignée des GRANDE VADROUILLE ou autres TRAVERSÉE DE PARIS. À cette nuance près, qu’il n’utilise pas ce cadre historique comme simple source de ressorts romanesques : il propose, au contraire, une vraie belle aventure humaine. Très adroitement, il se garde bien de dépeindre de façon manichéenne ses protagonistes qui sont rarement franchement à leur avantage. L’enfant juif est loin d’être un petit ange : il est exigeant, arrogant et un brin condescendant. Batignole lui-même, s’il est plutôt un brave type, est bien souvent lâche et mesquin. Sa femme et son gendre potentiel sont détestables. Sa fille même, par son opportunisme aveugle, est bien peu recommandable. Ainsi, Jugnot évite sciemment de nous faire la morale : il n’y a pas les bons et les mauvais. Seuls comptent la dignité et le courage dans l’adversité. Les prises de conscience parallèles de Batignole et du petit Simon sont lentes et difficiles : un monde les sépare (culture, moyens, goûts, niveau intellectuel…). Ils deviendront pourtant solidaires et finiront même par parler la même langue. Avec ce MONSIEUR BATIGNOLE, Jugnot renoue avec la veine de son meilleur film, UNE ÉPOQUE FORMIDABLE, et signe une comédie sensible généreuse et pleine de bons sentiments (sans sensibleries tire-larmes… pourtant, le sujet s’y prêtait !). Le relatif académisme de sa réalisation serait même presque de nature à appuyer son propos !
J-C.B.