Warning: Cannot assign an empty string to a string offset in /home/www/fdcprod/wp-content/themes/hague/inc/template-custom.php on line 161
Search for content, post, videos

La Méthode De Thrane

S’il faut trouver une qualité principale au film d’Unni Straume, c’est sans doute du côté de sa cohérence interne qu’il faut chercher. Tout ici est minimaliste : peu d’acteurs, peu d’action, des décors dépouillés. Thrane commence à aménager un appartement aux murs clairs et nus. Il se déplace dans des pièces quasiment vides avec deux points d’attache : le réfrigérateur où il va, de temps en temps, chercher une bière et le téléphone, posé sur une chaise, dont la sonnerie vient parfois rompre le silence. Puis sa principale activité va consister à guetter les retours de la plage de la jeune femme, qui ne manque d’ailleurs jamais de venir accrocher son maillot de bain rouge, seule tache réelle de couleur du film, quasiment sous le nez de son nouveau voisin. Celui-ci gère son coup de foudre – est-ce vraiment pour lui une malédiction ? – en adoptant une attitude toute de retenue. Mol est-elle dupe ou consciente de l’intérêt que lui porte Thrane et qu’il ne semble pas vouloir rendre effectif ? Est-ce là la méthode qui donne son titre au film : attirer quelqu’un en ne lui montrant pas trop qu’on s’intéresse à lui. Ou alors y a-t-il en Thrane quelques traumatismes qui l’ont conduit à la solitude et à être peu à l’aise devant les femmes ? « Ne soyez pas effrayé », lui lance à un moment Mol. LA METHODE DE THRANE repose sur la justesse de l’interprétation des deux acteurs principaux : Bjørn Sundquist affiche une impassibilité de tous les instants, Petronella Barker une sensualité très délicate.D.B.