Warning: Cannot assign an empty string to a string offset in /home/www/fdcprod/wp-content/themes/hague/inc/template-custom.php on line 161
Search for content, post, videos

Zaman, L’homme Des Roseaux

On aurait bien voulu l’aimer celui-là ! Mais aimer quoi ? Le slogan publicitaire annonce : « le premier film réalisé en Irak depuis la guerre »… D’accord. Et après ? D’ailleurs, le réalisateur ne nous fait que trop sentir qu’il voulait être le premier, quitte à bâcler. Pas de moyens, un scénario trop chétif pour nous tenir en haleine, pas d’ambition enfin : juste un pessimisme ravageur, étrangement mêlé à une morale somme toute assez fleur bleue… On a donc bien du mal à croire à tout ça. Heureusement, ladistribution sauve un peu l’affaire : Sami Kaftan est très touchant dans un rôle de naïf déterminé à trouver les remèdes pour sa femme, elle-même interprétée par Shada Salim, effacée, chaleureuse et émouvante. Dommage que l’épaisseur des personnages ne réussisse à percer que dans le regard des comédiens, et non dans les clefs d’un scénario plus élaboré… Les images tournées en DV (on suppose pour une question de coût) ne rendent pas l’éclat aux déserts qui hantent tout le film, bien au contraire elles accentuent la froideur du propos. Les plans des villes, quant à eux, évoquent surtout un aspect politique : Saddam Hussein est au cœur du sujet, mais reste en arrière-plan. Le pays n’a pas fini de souffrir qu’il doit déjà penser à se reconstruire. Le réalisateur est-il seulement d’accord avec ses personnages principaux ? On préférera penser qu’il adopte le regard rageur du fils de Zaman, lorsqu’il rappelle à son père comment tendre l’autre joue…X.E.