Warning: Cannot assign an empty string to a string offset in /home/www/fdcprod/wp-content/themes/hague/inc/template-custom.php on line 161
Search for content, post, videos

Week-ends

Davantage que la chronique d’une séparation, Week-ends, troisième long métrage de fiction d’Anne Villacèque (Petite chérie), aborde le lent émoussement d’une amitié au long cours, dont finit par ne demeurer que la forme et les habitudes. Si le choix de s’en tenir, pour l’essentiel, aux lieux de villégiature de ses personnages semblait judicieux, pour ménager des ellipses et ne pas s’appesantir sur les situations, mais au contraire les charger d’un temps d’autant plus sensible qu’il se sera écoulé hors champ – que s’est-il passé entre les week-ends où se concentre le récit ? – le film ne produit rien que de très banal, et souffre par moments de la caractérisation à gros traits du personnage de Karin Viard, excessive en épouse blessée et vindicative. Le souci est alors que, pour chroniquer une défaillance, un désordre soudains, le film ne s’en tient pas moins à une zone de confort propre à un certain cinéma français, de notifications douces-amères sur les choses de la vie en collecte des “petites choses” du quotidien, et élude sa veine la plus cruelle (quittée par son mari, privée de son alter ego masculin, Christine devient paradoxalement de trop pour ses amis de trente ans, leur relation étant aussi affaire de configuration – de rôles endossés de longue date, d’un équilibre rassurant – d’arithmétique en somme). De surcroît, le film n’en vient que tardivement – avec l’attention nécessaire, du moins – au personnage interprété par Jacques Gamblin, souvent en retrait jusque-là, et dont l’angoisse s’avère alors, davantage que le produit de l’usure d’un couple, ou du démon de la cinquantaine, l’expression d’un mal-être plus profond. _T.F.