Warning: Cannot assign an empty string to a string offset in /home/www/fdcprod/wp-content/themes/hague/inc/template-custom.php on line 161
Search for content, post, videos

Vieux Qui Ne Voulait Pas Fêter Son Anniversaire

Comme le souligne très justement le réalisateur Felix Herngren, adapter un roman au cinéma – qui plus est un succès – n’est jamais chose facile. Force est de constater ici que c’est sans déshonneur, mais bien porté par un réel sens du tempo, de l’extravagance et de la fantaisie, qu’il remporte son pari. On suit donc, amusé et haletant, curieux et séduit, cet hybride suédois et halluciné de professeur Nimbus et de Forrest Gump qui traverse en innocent les grandes heures du XXe siècle, et ce, au plus près de ces géants que sont notamment (excusez du peu) Franco, Truman et Staline. Fin observateur des ironies du temps, quoique semblant ne jamais bien saisir les enjeux posés devant lui par l’Histoire, Allan reste soucieux d’être à chaque instant dans l’hubris (en l’espèce alcoolique), la vie et la force de ses hasards. Devenu centenaire, il est toujours dans ce même désir et s’avère bien plus porté vers demain et ses possibles qu’englué dans la nostalgie, qui n’est vraiment pas son genre. Car la force d’inertie qui est la sienne s’affirme comme une extraordinaire capacité de résistance aux épreuves (le Goulag) ou à la folie des hommes (la bombe A) et le rend éminemment touchant. Refuser en l’espèce de fêter son anniversaire dans l’espace rance d’une maison de retraite, c’est, pour lui, choisir en conscience de s’inscrire dans l’ici et maintenant et d’en ouvrir une fois encore les possibles. Les personnages qui s’agrègent à lui et lui font famille – les acteurs prennent tous un gourmand et visible plaisir à les jouer – sont aussi, peut-être de même que le spectateur, emportés par son goût simple de vivre et d’aimer. Un goût de cinéma. _N.Z.