Warning: Cannot assign an empty string to a string offset in /home/www/fdcprod/wp-content/themes/hague/inc/template-custom.php on line 161
Search for content, post, videos

Un Amour Sans Fin

Un amour sans fin s’amorce comme un énième film pour ados. Les plans de la belle et blonde bourgeoise et du jeune dur au cœur tendre se succèdent, avant que les clichés ne s’enchaînent : le garçon vole une voiture pour défendre son copain black et opprimé, ainsi que pour épater la fille. C’est finalement sur le tapis du bureau de son père que celle-ci l’invite à faire l’amour pour la première fois. À part l’embarras et la pitié, cette rencontre amoureuse, censée être passionnelle, ne provoque guère de sensations. Plus loin, une scène de fête, mièvre et pathétique, vient accentuer cette impression : à qui s’adresse-t-on ? Le film, qui aurait pu emprunter le chemin de l’humour, se prend, hélas, très au sérieux. Car la réalisatrice, Shana Feste, a choisi de le traiter sur le mode du drame, avec l’idée de faire un Roméo et Juliette contemporain, le cœur du propos étant un amour contrarié par un père autoritaire, qui ne s’est pas remis de la mort de son fils et protège sa fille de manière excessive, à la limite parfois de la déraison. Or, c’est sans doute ce personnage qui, par son comportement déplacé et son caractère démentiel, apporte quelque chose d’intéressant au film. Malheureusement, celui-ci manque trop de subtilité pour captiver. On apprend que David, l’amoureux, a un sombre passé… il a frappé l’amant de sa mère ! Le père de la fille en profite alors pour faire intervenir la justice… Feste reste dans l’à-peu-près pour raconter ces situations qui, du coup, sont à la fois trop grotesques pour paraître crédibles et pas assez pour être drôles. Rien ne sauve ce drame romantique, à cause du manque d’audace de la cinéaste. _G.T.