Warning: Cannot assign an empty string to a string offset in /home/www/fdcprod/wp-content/themes/hague/inc/template-custom.php on line 161
Search for content, post, videos

Ugly

En raison du nombre élevé de personnages, de la variété des situations et d’une abondante suite de rebondissements, Ugly fait partie de ces films impossibles à résumer en quelques lignes. Rendre fidèlement compte du ton général nécessiterait de ricocher d’un humour à la Tarantino (dans les hilarantes scènes de commissariat notamment) au pessimisme façon Haneke, sans oublier les scènes d’action adossées à un important dispositif policier. À défaut de retrouver la petite fille, soit dit en passant, l’enquête permet de récupérer huit des gamins kidnappés, détail susceptible de montrer à quel point le trafic d’enfants s’est banalisé en Inde. Inspiré d’un fait réel, ce drame s’apparente à une désespérante fresque sociale filmée dans un naturalisme adaptant Zola à l’âge d’Internet. À en juger par Ugly (que l’on peut traduire par laid, sale, exécrable…), la population de Bombay, totalement corrompue, a perdu toute décence ordinaire et n’est plus motivée que par l’appât du gain. Après Gangs of Wasseypur, Anurag Kashyap brosse un portrait de groupe d’une noirceur absolue où sont dépeints, outre une mère alcoolique séquestrée par son époux, un père irresponsable prompt à sacrifier sa famille aux chimères d’une gloire improbable et un beau-père sadique, qui abuse de sa position de policier gradé afin de contrôler ses proches. Pour ruminer une humiliation, une honte, un rêve brisé, et parce que chacun s’estime désargenté, l’entourage n’est pas en reste et cherche à tirer profit du drame. Il en résulte un festival de trahisons et de coups fourrés conduit avec énergie et brio et où, on l’aura bientôt compris, aucun happy-end n’était envisageable. _M.B.