Warning: Cannot assign an empty string to a string offset in /home/www/fdcprod/wp-content/themes/hague/inc/template-custom.php on line 161
Search for content, post, videos

Sous Les Jupes Des Filles

Une actrice derrière la caméra. Une pléiade de stars devant l’objectif. Et un propos gentiment féministe en toile de fond. Le Bal des actrices a fait des émules, et l’on se dit tout d’abord que ce n’est franchement pas une bonne idée. Ton provoc’, jeu poussif, situations grotesques, ça démarre mal. Et puis, passé les présentations avec les onze actrices qui campent onze facettes féminines (le burn-out qui guette la jeune mère de famille, l’ambition vs l’amitié, l’adultère sont autant de thèmes, où s’entremêlent des névroses féminines), Audrey Dana, dont c’est le premier long métrage, va se révéler une bonne chef d’équipe pour équilibrer les apparitions de chacune sans trop casser la mécanique narrative de son récit, qui conduira in fine à la réunion inévitable de tout ce beau monde. Bien sûr, les rôles sont inégalement intéressants et tandis que certaines des têtes d’affiche tirent leur épingle du jeu d’autres se montrent (très) irritantes. Isabelle Adjani surjoue l’hystérie liée à la peur de vieillir ; Julie Ferrier abuse des tocs d’une nymphomane contrariée par un mari impuissant ; Sylvie Testud cherche longtemps quelque chose à jouer. Mais il y a des choses étonnantes “sous les jupes des filles” et une détermination assez aimable chez Audrey Dana à assumer les clichés sur les femmes – et les hommes, tour à tour goujat ou prince charmant, fils à maman ou jeune star nid à fantasmes – et à détourner leurs trajectoires de quelques degrés pour voir si les nouvelles formes qu’elles produisent sont amusantes. Ça ne marche pas à tous les coups, et ces portraits restent tout de même caricaturaux. Mais l’ensemble est loin d’être désagréable. _Ch.R.