Warning: Cannot assign an empty string to a string offset in /home/www/fdcprod/wp-content/themes/hague/inc/template-custom.php on line 161
Search for content, post, videos

Search Party

Avec Search Party, Scot Armstrong passe pour la première fois à la réalisation. Pourtant, il n’en est pas à ses premières armes. Ce scénariste réputé avait écrit les scripts de Starsky et Hutch ou bien encore de Retour à la fac, Semi-pro, Les Femmes de ses rêves… Mais ce sont surtout les deux premiers volets de Very Bad Trip, réalisés par Todd Philips, qui ont assis sa notoriété de scénariste. Search Party en reprend l’essentiel des arguments. Dans cette mesure, la comédie de Scot Armstrong apparaît comme le greffon, plus ou moins viable, d’une franchise populaire, à la recette éculée. Basé sur une série de quiproquos, Search Party multiplie les situations embarrassantes et inconfortables pour ses personnages, comme dans Very Bad Trip. La nudité de Nardo, par exemple, constitue le ressort humoristique de nombreuses scènes. Armstrong pousse les gags jusque dans leurs derniers retranchements, exacerbant la fibre comique de ses interprètes. Peu connus en France, hormis des amateurs de séries US, les acteurs libèrent toute leur truculence. Aux côtés de T.J Miller, on retrouve Thomas Middleditch, ce qui permet de reformer un duo qui s’était illustré dans la série de Mike Judge, Sillicon Valley. Quant à Adam Pally, on l’a vu dans la série The Mindy Project, où il tient le rôle récurrent du docteur Prentice. Passée elle aussi par la case série télé, Krysten Ritter composait une junkie dans Breaking Bad. La somme de tous ces talents donne, à l’arrivée, une comédie divertissante. Mais elle accuse un manque d’originalité d’autant plus patent que le terrain a été, au préalable, largement balisé par la trilogie Very Bad Trip. Scot Armstrong en convoite vainement le souffle, sans parvenir à l’égaler. _A.D.