Warning: Cannot assign an empty string to a string offset in /home/www/fdcprod/wp-content/themes/hague/inc/template-custom.php on line 161
Search for content, post, videos

Samba

Après le succès phénoménal d’Intouchables, c’est peu dire que le nouveau film de Toledano et Nakache était attendu. En adaptant librement le livre de Delphine Coulin, Samba pour la France, ils reprennent une formule assez proche, réunissant deux personnages que tout oppose, et qui vont se reconstruire ensemble. Les thématiques sociales sont ici plus approfondies, les réalisateurs profitant de leur notoriété pour aborder, malgré le large public visé, des sujets graves : la vie des sans-papiers et leurs problèmes identitaires (Samba doit se déguiser pour se fondre dans la foule ou se faire passer pour un autre afin de pouvoir travailler), mais aussi le monde du travail, depuis le surmenage des cadres supérieurs (Alice, après un violent burn-out, cherche à retrouver un sens à sa vie) jusqu’au quotidien des travailleurs invisibles (ouvriers, gardiens, laveurs de carreaux). Ils s’éloignent aussi de la franche comédie qu’était Intouchables pour aller vers le drame : même dans les scènes légères, l’angoisse liée au statut des clandestins reste présente. Les ruptures de ton sont plutôt bien menées, mais le double objectif de faire en même temps une comédie et un drame alourdit aussi le scénario qui, faute d’une vraie progression narrative, manque de tempo. Autre nouveauté : Toledano et Nakache filment un couple qui se forme, et le font avec beaucoup de tendresse. Face à Charlotte Gainsbourg, touchante, Omar Sy est très juste, dans un registre sérieux. Son personnage, à première vue un peu trop gentil et naïf, gagne en complexité, notamment à travers sa trahison envers un ami. Les réalisateurs surprennent enfin en confiant son premier rôle comique à Tahar Rahim, parfait ici en lumineux “sidekick”. _An.B.