Warning: Cannot assign an empty string to a string offset in /home/www/fdcprod/wp-content/themes/hague/inc/template-custom.php on line 161
Search for content, post, videos

Run

Avant Run, le franco-ivoirien Philippe Lacôte a signé des documentaires sur la Côte d’Ivoire. Il s’autorise ici un détour par la fiction, sans rien perdre de l’acuité ni de l’urgence du témoignage documentaire, pour porter à nouveau sa caméra dans les plaies toujours à vif de son pays. Trois ans à peine après les crises politico-militaires qui, de 2002 à 2011, ont ravagé la Côte d’Ivoire (jusqu’à l’arrestation de l’ancien président Laurent Gbagbo par les forces de l’actuel président Alassane Ouattara), il sillonne les villages, banlieues et villes d’un pays sous tension et résume vingt années d’une histoire nationale conflictuelle. Soit donc les errances du bien nommé “Run”, personnage perpétuellement en fuite, jeune orphelin initié à l’art traditionnel des “faiseurs de pluie” devenu l’assassin du Premier ministre ivoirien après avoir intégré les milices des “Jeunes Patriotes” fidèles à Laurent Gbagbo. À travers son parcours, le réalisateur dresse moins le portrait d’un homme malmené par l’instabilité de son pays que celui de la Côte d’Ivoire dans son ensemble, terre aux identités multiples dont la tradition s’est perdue, ruinée par l’affairisme politique, le patriotisme, la violence militaire. Lancé à toute allure, son récit procède par allusions et ellipses, au risque parfois de perdre le spectateur néophyte en cours de route. Il n’en reste pas moins que la charge contestataire de son film fait mouche, d’autant qu’il l’accompagne de quelques splendeurs visuelles proprement cinématographiques (une danse de la pluie, un éléphant gravissant les marches d’une cathédrale, une ogresse distrayant les foules affamées). _C.L.