Warning: Cannot assign an empty string to a string offset in /home/www/fdcprod/wp-content/themes/hague/inc/template-custom.php on line 161
Search for content, post, videos

Reaching For The Moon

Pour son dix-huitième long métrage, Bruno Barreto a adapté, en prenant quelques libertés, le best-seller de la Brésilienne Carmen L. Oliveira Flores raras e banalíssimas. Le film se concentre sur l’histoire amoureuse de deux femmes, éperdument libres pour l’époque, qui se sont nourries l’une de l’autre pour trouver leur inspiration. Chacune éprouvant des sentiments forts mais pas inconditionnels, elles n’ont rien pu lâcher de leur ambition. L’une, Elizabeth Bishop, a sombré dans l’alcoolisme et l’autre, Lota, dans la dépression. Toute l’histoire est articulée autour de la volonté de Lota de tout contrôler dans la vie des deux femmes qu’elle aime, Elizabeth et Mary. On comprend cela quand Lota annonce : “Je veux tout ce que je peux avoir”. De facture classique, le film regorge de ressorts dramatiques, temporisés par l’interprétation magistrale des deux actrices principales et par leur sensualité. Glória Pires donne à Lota toute son incandescence et sa vitalité, et Miranda Otto offre à Elizabeth une grâce dissimulée et une fragilité à fleur de peau, que même son talent ne lui permet pas de surmonter. Barreto posant peu de repères dans le temps, on perd en concentration à force d’avoir à deviner les époques. Une façon pour lui, sans doute, de rester libre par rapport à la chronologie de certains épisodes marquants de la vie de ses protagonistes. On pense, par exemple, au National Book Award, que Bishop a reçu en réalité en 1970, soit quatre ou cinq ans après le moment choisi dans le film. De même, la mort de Lota ne fut, en réalité, pas aussi soudaine qu’à l’écran. Mais, peu importent les détails, puisque la magie de la fiction parvient à opérer. _F.H.