Warning: Cannot assign an empty string to a string offset in /home/www/fdcprod/wp-content/themes/hague/inc/template-custom.php on line 161
Search for content, post, videos

Que Justice Soit Nôtre

Que justice soit nôtre entend dénoncer les violences faites aux femmes et pointer l’impossibilité, pour les victimes de s’en sortir dans une société qui ne leur propose aucune solution, et n’offre pas davantage son aide aux associations concernées. Les intentions des coréalisateurs Jean-Pierre Delépine et Alix Bénézech sont donc en tous points louables. Malheureusement, la fiction ne rend pas justice à cette réalité sociale et tombe dans le piège d’une caricature appuyée. Ce drame liste les violences faites aux femmes comme dans un catalogue, où chaque personnage féminin entre en scène pour évoquer l’une des facettes du problème : violence conjugale, viol, mariage forcé, prostitution… Les dialogues résonnent comme des leçons, vouées à expliquer la violence, et l’usage de la voix off rend le film plus didactique encore. Les propos tournant autour de la prostitution s’avèrent d’une incroyable maladresse. Le passage en revue des types de violence fait s’éparpiller le film. Les fils de la narration se raccordent de manière forcée et, à aucun moment, il ne semble possible de croire à l’histoire de cette famille brisée, sur laquelle le sort semble décidément s’acharner. Les intentions des réalisateurs se perdent ainsi dans la médiocrité de la mise en scène, mais aussi des dialogues. Tout se clôt sur cette phrase d’Aline, l’un des personnages : “Une société qui ne sait pas défendre ses femmes et ses enfants, c’est une société qui va disparaître”. De toute évidence, un film documentaire aurait été beaucoup plus efficace pour faire passer le message. _Ir.B.