Warning: Cannot assign an empty string to a string offset in /home/www/fdcprod/wp-content/themes/hague/inc/template-custom.php on line 161
Search for content, post, videos

Pour Ton Anniversaire

Comment des amours d’adolescents insouciants peuvent-elles pervertir l’amitié d’un trio d’amis trente ans plus tard ? C’est le thème du huitième opus – tourné en langue allemande – de Denis Dercourt (La Tourneuse de page en 2005, La Chair de ma chair en 2013). Musicien de formation féru de culture germanique (professeur d’alto et de lied à Strasbourg), le réalisateur français traite son sujet en empruntant aux contes allemands les thèmes récurrents de la peur, de la culpabilité, du destin et du caractère diabolique de l’esprit humain. Il plante le décor de la courte première partie du film dans une RDA ensoleillée, loin de la sinistre imagerie habituelle. La seconde partie du récit se déroule dans l’Allemagne réunifiée et bascule dans le thriller lorsque Georg resurgit du passé pour réclamer son dû. Dès l’apparition de son visage inquiétant, le spectateur subodore les conséquences tragiques du pacte faustien. Selon les principes musicaux de la “cadence”, le scénario avance en alternant les accords de détente et de tension, jusqu’à ce que ces derniers l’emportent : le bonheur de la vie de famille et l’intrusion de Georg avec ses photos truquées ; la partie de chasse conviviale et la culpabilité du couple, ressassant l’épisode de la baignade (récurrent à l’image) ; la fête d’anniversaire d’Emelie et l’assassinat de Georg par Yvonne, l’incendiaire ; le sympathique Daniel rongé par la vengeance. Hélas, le récit pèche par l’invraisemblance de son argument dramatique central, à savoir, le désir de vengeance implacable du couple diabolique que forment Yvonne et Daniel, qui remonte à l’arrestation de ce dernier – un punk ! – par le père de Georg, policier… Dommage. _M.T.