Warning: Cannot assign an empty string to a string offset in /home/www/fdcprod/wp-content/themes/hague/inc/template-custom.php on line 161
Search for content, post, videos

Passer L’hiver

Premier long métrage de fiction d’Aurélia Barbet, auteur à ce jour de documentaires et de courts métrages, Passer l’hiver, adaptation d’une nouvelle d’Olivier Adam, s’attarde avec délicatesse sur des âmes tourmentées et restées, pour reprendre le titre d’un autre livre de l’écrivain, en “lisière” d’elles-mêmes. Personnages en creux, égarés, indécis, douloureux et fragiles à se rompre, au premier rang desquels Claire (Gabrielle Lazure), murée dans une souffrance si aride qu’elle semble irrémédiable. Martine, elle, au seuil de sa jeune vie, semble redouter plus que tout de s’engluer dans une médiocrité qui déjà s’annonce. Or soudain, en s’appropriant les pauvres effets qui constituent la vie de Claire – manteau, photos, deuil(s) – elle comprend qu’il lui est permis de choisir une vie dans laquelle elle aime Claire. Passer l’hiver porte donc haut son titre. Et de fait, si la mère de Claire, épuisée par la maladie, choisit, en cessant les traitements, de ne pas passer l’hiver, sa fille, pourtant dévastée par un deuil impossible dont la permanence, éternel hiver, la vrille, décide, elle, de durer en se laissant encore surprendre par la vie. Ainsi Claire face à la mer, dont une vague scélérate emporta sa fille, accepte ce qui est pour continuer à vivre. Et, en ressortant de son bain de mer glacial, mais, au sens propre, revigorant, revivifiant, baptême annonciateur d’une autre Claire, elle choisit à son tour la vie et en se laissant prendre dans les bras de Martine, choisit aussi de le dire. Passer l’hiver prend son temps pour exposer ses enjeux et pèche peut-être, parfois, par excès d’allusion et de réserve, mais fait preuve, on l’aura compris, d’une gracilité constante. _N.Z.