Warning: Cannot assign an empty string to a string offset in /home/www/fdcprod/wp-content/themes/hague/inc/template-custom.php on line 161
Search for content, post, videos

On A Marché Sur Bangkok

On rêverait de faire une comédie d’aventures, avec aussi de l’émotion, et une jolie histoire d’amour. On aurait beaucoup ri devant Very Bad Trip, on en rejouerait donc une scène in extenso (on irait jusqu’à mentionner le nom du film dans les dialogues). Une cascade nous aurait, enfant, impressionné (une moto survole des obstacles en prenant pour rampe de lancement des palettes de fruits et légumes), était-ce dans un vieux James Bond ? On la referait à l’identique. On pasticherait encore l’anaphore du candidat Hollande, et puis Michel Aumont piraterait le menu de la cantine de la CIA, et puis l’on appellerait ses personnages Renart et Bison… Vu du public, rien de tout cela, ou presque, ne fonctionne. Mais rien non plus ne sent l’opération d’arithmétique (“Avec Kev Adams dans le rôle, vous auriez les 12-17 ans…”) présidant à la confection d’une quantité de comédies tout aussi mauvaises. Alors, quand Kad Merad raconte à Alice Taglioni sa rencontre avec le sosie de Monsieur Patate (“Hé bien, vous ne devinerez jamais : il travaille dans une baraque à frites. C’est drôle, quand même, le destin…”), ou quand sont enfin dévoilées les images manquantes de la mission Apollo 11 – et que tous les personnages du film, aux quatre coins du monde, sont pour l’occasion réunis devant leur écran de télévision, comme l’étaient des millions de gens le 21 juillet 1969 -, le spectateur bienveillant est alors presque heureux d’avoir affaire à des sketches surbudgétisés de Kad & O. Car la facture potache de l’ensemble (Baroux et Merad ont-ils jamais fait, et feront-ils jamais mieux, que le Kamoulox ?) a, dans sa sincérité, quelque chose de désarmant. _T.F.