Warning: Cannot assign an empty string to a string offset in /home/www/fdcprod/wp-content/themes/hague/inc/template-custom.php on line 161
Search for content, post, videos

Oldboy

Ce remake du Old Boy (2003) de Park Chan-wook est un projet qui traînait depuis une décennie à Hollywood, Spielberg a même un temps été pressenti pour le réaliser. Spike Lee, en perte de vitesse depuis quelques années, a finalement hérité du projet. Et apparemment, il n’a pas tenu compte du conseil que lui a prodigué Park Chan-wook : “Quoi que vous fassiez, faites-en votre film”. En effet, Oldboy est plus proche d’une pâle copie que d’une brillante relecture, le cinéaste semblant avoir renoncé à s’emparer réellement du sujet, et délaissé, par la même occasion, sa réputation d’auteur contestataire. Le film est néanmoins loin d’être dénué de qualités : il est plutôt bien mis en scène, bénéficie d’un beau grain d’image – brillamment servi par la photographie de Sean Bobbitt – et est porté par des acteurs intéressants (notamment Elizabeth Olsen et Sharlto Copley). En revanche, toutes les bonnes idées de réalisation se révèlent immanquablement n’être que des reprises à l’identique de celles de Park Chan-wook. Les remakes étant souvent à forte visée mercantile, on sent qu’il a fallu adapter, en rabotant la belle rugosité du bijou coréen. Des détails changent donc, çà et là. Le héros n’est plus enfermé quinze ans mais vingt, on ajoute à l’histoire une mallette de diamants que le héros gagnera en prime s’il découvre les raisons de sa séquestration (étrange enjeu supplémentaire qui, dépourvu d’intérêt scénaristique réel, paraît n’être là que pour “américaniser” l’ensemble…). Enfin, on troque une fin unique, belle, dérangeante et terriblement humaine, pour une conclusion chrétienne, plus à même de contenter un public occidental. Quelques variations qui ne rendent, hélas, pas le film moins anecdotique. _P-J.M.