Warning: Cannot assign an empty string to a string offset in /home/www/fdcprod/wp-content/themes/hague/inc/template-custom.php on line 161
Search for content, post, videos

New York Melody

Ancien musicien de rock, John Carney s’est fait connaître, en 2007, avec Once, film musical et romantique irlandais à tout petit budget devenu un beau succès international. Pour son nouveau film, New York Melody, il change de décor mais garde les mêmes thématiques, tout en bénéficiant de moyens plus importants et de têtes d’affiche. Le résultat n’a pas l’authenticité de Once mais reste néanmoins plein de charme. Carney surprend en s’éloignant des schémas habituels de la comédie romantique à laquelle on s’attend, en proposant une rencontre avant tout artistique entre un homme et une femme au fond du trou, qui, ensemble, vont se relever. Plus que par ses discours sur l’industrie musicale ou sur la célébrité, tous assez simplistes et convenus, le film intéresse par le parcours touchant de ces deux personnages, qu’il prend le temps d’exposer au début du film, par le biais d’une construction originale et efficace : l’un tente de reconstruire sa famille et sa légitimité professionnelle après une dépression, l’autre de surmonter la rupture brutale d’une relation fusionnelle et de prendre son indépendance. L’arc autour de Mark Ruffalo est le plus convaincant, notamment grâce aux seconds rôles très justes composés par Hailee Steinfeld et Catherine Keener. La bande originale est ici aussi très présente et plaisante, ce qui donne au film une atmosphère proche d’une comédie musicale. Mais, contrairement à Once, qui associait la romance à un réalisme social plus sombre, New York Melody est malheureusement un peu trop optimiste, voire mièvre, pour être davantage qu’une agréable promenade musicale dans les rues de New York. _An.B.