Warning: Cannot assign an empty string to a string offset in /home/www/fdcprod/wp-content/themes/hague/inc/template-custom.php on line 161
Search for content, post, videos

Mise À L’épreuve

D’un film comme Mise à l’épreuve, il vaut mieux ne pas trop attendre. Suivant la route ultra balisée du buddy movie, genre où sont réunis deux personnages qui n’ont évidemment rien pour s’entendre (les Richard/Depardieu de La Chèvre, les Gibson/Glover de L’Arme Fatale pour ne citer que deux exemples assez différents), le film de Tim Story ne surprend jamais. Pire, il est très prévisible de bout en bout. Mais, sans doute, est-ce là ce qui le rend totalement inoffensif et parfois presque aimable. Dès lors qu’on veut bien prêter au cinéma quelques propriétés divertissantes qui permettent de s’échapper d’un réel un peu lourd à porter, Mise à l’épreuve joue à merveille son rôle de “film-du-dimanche-soir-à-regarder-entre-copains-avec-quelques-bières-sous-la-main”. Bien entendu, il faut de temps à autre remiser son intelligence au vestiaire et ne pas s’étonner de quelques incongruités scénaristiques. Ainsi en va-t-il du luxueux loft de Ben et Angela, que même une star hollywoodienne aurait du mal à s’offrir mais qui semble à la portée d’un simple surveillant de lycée. Ou encore de ce chef de police, dont on croit comprendre à un moment qu’il est lui-même tout à fait corrompu, jusqu’à ce que… finalement non. Ou peut-être. Il faut également accorder un peu d’indulgence au jeu tout en finesse d’un Ice Cube écartant largement ses narines pour montrer combien il est méchant et d’un Kevin Hart qui fait beaucoup pour la réhabilitation d’Eddie Murphy. Une fois digérées ces petites faiblesses, on n’est pas à l’abri de passer un bon moment, en attendant, vu le succès du film aux États-Unis, une suite… que l’on s’empressera d’aller voir un samedi soir, un cornet de pop-corn à la main. _D.N.