Warning: Cannot assign an empty string to a string offset in /home/www/fdcprod/wp-content/themes/hague/inc/template-custom.php on line 161
Search for content, post, videos

Dans L’ombre De Mary

Créée par l’écrivain anglais Pamela Lyndon Travers en 1934, et portée à l’écran par Walt Disney en 1964, avec l’autorisation – tardive – de l’auteur, Mary Poppins représente, plus qu’un personnage, un idéal. Cette collaboration, sur laquelle revient ce film très hollywoodien, repose sur un savoureux tandem. À gauche, Tom Hanks, visiblement à l’aise dans le rôle – très policé par rapport à la réalité – du père de Mickey, à droite, la formidable Emma Thompson, en clone à peine vieilli de sa créature. En s’appuyant notamment sur les enregistrements de l’élaboration du script, qui révèlent une Pamela Travers pointilleuse à l’extrême, Dans l’ombre de Mary raconte la difficile mise au monde d’un classique. Le récit est souvent drôle, grâce notamment à d’impeccables seconds rôles. Des flash-backs mélodramatiques et émouvants sur l’enfance de Travers éclairent la personnalité de celle-ci et, davantage encore, celle de sa future héroïne, alter ego de l’auteur, né de la vitale nécessité de transcender le souvenir d’une enfance hautement douloureuse, passée en Australie, auprès d’une mère dépressive et d’un père alcoolique. La bonne idée du film, qui pourrait n’être qu’une suite d’anecdotes (par ailleurs savoureuses, pour qui connaît Mary Poppins), revient à introduire un certain suspense dans ce qui reste une énigme : d’où vient Mary Poppins ? De quelle région de l’âme ? Pour le découvrir, des indices nous sont donnés, qui correspondent à autant de marques du passé chez Pamela Lyndon Travers : elle est allergique au rouge, aux poires, aux chansons, à l’animation, au rire… et est obsédée par le personnage de Mr. Banks. Passionnant. _M.Q.