Warning: Cannot assign an empty string to a string offset in /home/www/fdcprod/wp-content/themes/hague/inc/template-custom.php on line 161
Search for content, post, videos

Historia Del Miedo

Après trois courts métrages expérimentaux, abordant les sujets de la violence et des inégalités sociales, le réalisateur argentin Benjamin Naishtat réalise ici son premier long format, condensé de ses projets précédents. On pourrait d’abord croire à un film choral, mais les apparences s’avèrent bientôt trompeuses, car le réalisateur n’est pas ici dans une logique de narration. Il projette de manière chaotique des bribes de situations banales, qu’il nimbe d’une ambiance oppressante (d’autant plus soulignée par les jeux sonores et visuels opérés lors des nombreux moments de pénombre). Ce patchwork d’images est, de plus, entrecoupé d’interviews menées par Camilo. Il faut alors se défaire de toute recherche de narration concrète pour apprécier le film, et accepter de demeurer dans une forme de flou. Les motivations du réalisateur semblent, elles, assez claires : laissant le spectateur perdu, comme le sont ses personnages, il installe une situation de malaise pour mieux dépeindre, ainsi, les maux de sa société. Il s’agit donc d’évoquer très abstraitement un sujet plus que concret, et qui touche son pays. À l’heure où le cinéma et la littérature ont abordé de nombreuses fois déjà ces problématiques, notamment, en Amérique latine, au cours du siècle précédent, risquant ainsi de réduire l’expression artistique latino-américaine à une manifestation sociale, il n’est pas interdit de se questionner sur les motivations de Benjamin Naishtat. Peut-être sont-elles révélatrices d’un automatisme propre à de nombreux artistes, lesquels ressentent l’impérieuse nécessité de traiter des problèmes que traversent leurs pays respectifs. _D.C.