Warning: Cannot assign an empty string to a string offset in /home/www/fdcprod/wp-content/themes/hague/inc/template-custom.php on line 161
Search for content, post, videos

Étrange Petit Chat

À l’occasion de retrouvailles dominicales, les membres d’une famille de la classe moyenne berlinoise vaquent : une grand-mère dort, un oncle répare la machine à laver, la maîtresse de maison prépare le repas, une petite fille hurle à la moindre contrariété pendant que frère et sœur aînés partagent, en se chicanant, leurs expériences de jeunes étudiants, le chien aboie quand le chat ronronne, papa pique et maman coud… l’ordinaire de la vie en somme, flux continuel ramené ici à une oppressante unité de temps et de lieu. Très vite cependant, la comptine se met à battre de l’aile, le quotidien, où rien ne se passe et tout se dit, parfois sèchement, à révéler peu à peu sa bizarrerie. Un verre de lait, de l’écorce d’orange sur le sol de la cuisine, un insecte posé sur la surface d’un mur, un regard qui se perd dans le vague, tout se met à faire mystère. Et si les choses ne deviennent opaques qu’à condition qu’on les regarde, Ramon Zürcher ne se prive pas de mettre en jeu le dérèglement méthodique – systématique, argueront ses détracteurs – et lent de nos sens. Film d’école (2e année) produit par Silvan Zürcher, frère jumeau de Ramon, L’Étrange petit chat orchestre en virtuose l’incessant ballet d’allées et venues, de déplacements et de propos qui, dans l’appartement devenu soudain exigu, semblent relever maintenant d’un sens nouveau, les récits morcelés d’incidents déconcertants, de répliques directement branchées sur le courant alternatif de l’inconscient. Il en résulte un étonnant poème visuel – dont la bande-son fait parfois penser aux expérimentations de la musique concrète – voué à cartographier cette sensation si particulière de l’étrangeté du quotidien, étrangeté au fond bien plus inquiétante que banale. _R.H.