Warning: Cannot assign an empty string to a string offset in /home/www/fdcprod/wp-content/themes/hague/inc/template-custom.php on line 161
Search for content, post, videos

Edge Of Tomorrow

Tom Cruise a quitté le haut du box-office depuis une décennie et Edge of Tomorrow, le nouveau film de Doug Liman, peut en ce sens être envisagé comme une tentative de reconquête. Certains verront d’ailleurs dans le scénario la métaphore d’une biographie de star, qui ne cesse de se remettre à l’ouvrage afin de garder son statut de gagnant, répétant d’un film à l’autre les mêmes prouesses physiques, avec la rage de convaincre et de réussir coûte que coûte. Cruise veut d’abord nous faire croire qu’il est un néophyte sur un champ de bataille, mais le scénario lui apprend rapidement à devenir un héros. Car le film est fondé sur une boucle temporelle qui permet de parfaire un apprentissage grâce à la répétition. Si l’acteur semble à son aise dans ce monde futuriste, c’est peut-être parce qu’il a déjà été, chez Spielberg notamment, confronté aux problèmes temporels (Minority Report) et à la menace alien (La Guerre des mondes). Quant à sa partenaire Emily Blunt, elle est, elle aussi, tout à fait à sa place, et apporte juste ce qu’il faut de glamour, s’affiliant au registre de l’officier Ripley (bien qu’elle soit malheureusement plus engoncée dans son “exo-suit” que ne l’était Sigourney Weaver). Mais c’est surtout en termes de narration, et par le rythme qu’imprime celle-ci au film, que Doug Liman tire son épingle du jeu – dans cette façon de procéder alternativement par infimes variations et brusques à-coups. Malgré un final décevant, Edge of Tomorrow est ainsi au film d’action ce que Un jour sans fin était à la comédie sentimentale : la brillante démonstration d’une machinerie étonnante, et la preuve du potentiel romanesque de la science-fiction. _M.B.