Warning: Cannot assign an empty string to a string offset in /home/www/fdcprod/wp-content/themes/hague/inc/template-custom.php on line 161
Search for content, post, videos

Duo D’escrocs

Joel Hopkins est un honnête artisan de la comédie sentimentale britannique. Après Mariage et conséquences, qui voyait des Européens se croiser aux États-Unis, et Last Chance for Love, dans lequel un Américain (Dustin Hoffman) venait à Londres séduire Kate, une célibataire interprétée par Emma Thompson, Hopkins concocte cette fois une comédie policière anglaise tournée en France, avec Pierce Brosnan et, une nouvelle fois, Emma Thompson. Le cadre de la Côte d’Azur rappelle de loin La Main au collet. On pourrait aussi citer La Panthère rose, mais Hopkins n’est ni Hitchcock ni Blake Edwards et peine à approcher la sophistication de ses modèles. Emma Thompson, quant à elle, n’est pas tout à fait Grace Kelly et, malgré un clin d’œil rapide à James Bond, Brosnan, maintenant sexagénaire, ne fait que s’affilier au registre de Hoffman dans Last Chance for Love, sans toutefois l’égaler. L’intrigue criminelle (une vengeance financière induisant un vol de diamant) n’est ici qu’un simple prétexte pour décliner les motifs d’une comédie du remariage. Oublions donc le titre français trompeur (il n’y a d’ailleurs qu’un seul aigrefin dans le film) : Duo d’escrocs parle surtout d’amour, ou plus exactement de la complicité pour le moins bagarreuse qu’entretient un couple divorcé. Mais Thompson a beau montrer de la hargne, force est de constater que le film, au dénouement attendu, manque de punch. On passe cependant un agréable moment à suivre la cour effrénée que Richard fait à son ex-femme, à l’aide de multiples gags et du renfort d’une troupe d’acteurs cocasses (Celia Imrie et Timothy Spall, vedette de Mr. Turner, en tête). Quant aux deux Français de service, Laurent Lafitte et Louise Bourgoin, ils se révèlent bien décevants. _M.B.