Warning: Cannot assign an empty string to a string offset in /home/www/fdcprod/wp-content/themes/hague/inc/template-custom.php on line 161
Search for content, post, videos

D’une Vie À L’autre

Si l’affiche prétend que D’une vie à l’autre est “le croisement réussi entre La Vie des autres et Borgen”, peut-être aurait-il fallu dire “La Vie des autres dans les environs de Bergen”, environs au demeurant magnifiques et trop rares au cinéma… En tout état de cause, il ne s’agit pas d’un film sur les arcanes de la politique mais sur un destin particulier, lié à la géopolitique européenne de l’après-guerre (on y parle allemand, norvégien, anglais). Et si cette double vie est intéressante, ce n’est pas tant en vertu de son style, celui du thriller standardisé, que de sa dimension romanesque, passionnante et originale, appuyée sur deux ressorts : le Lebensborn et la réunification de l’Allemagne à partir de 1989, plusieurs fois évoquée depuis Goodbye Lenin !. Le Lebensborn est ici le vecteur d’un drame familial. Une dizaine de centres ont effectivement existé en Norvège, établissements où les nazis entendaient conserver le fruit – d’une grande “pureté aryenne” – des amours de leurs soldats avec les belles blondes locales. Emmenés de force en Allemagne, ces enfants ont pu se retrouver par la suite confinés dans des orphelinats de l’Est, avant que ceux-ci ne deviennent des sources de recrutement pour la Stasi (pour l’occasion, Rainer Bock reprend du service, après Barbara). Cet arrière-fond nourrit la veine d’un récit d’espionnage, et on imagine dès lors, à la chute du mur de Berlin, les soubresauts qui s’ensuivront et, malgré les enquêtes diligentées par la cour européenne, les secrets gardés coûte que coûte. On regrettera simplement que l’auteur ne trouve pas à croiser les deux récits ici à l’œuvre – le thriller et le drame familial – de façon plus convaincante._M.B.