Warning: Cannot assign an empty string to a string offset in /home/www/fdcprod/wp-content/themes/hague/inc/template-custom.php on line 161
Search for content, post, videos

Drôles De Poissons-chats

Premier long métrage de Claudia Sainte-Luce, jeune réalisatrice mexicaine, Les Drôles de poissons-chats évoque le souvenir de Martha, et de sa famille, dont elle partagea les deux dernières années de la vie. Le film oscille entre drame et comédie, les personnages riant de leurs infortunes sans avoir vraiment le choix. Le scénario commence par mettre en scène Claudia, jeune fille introvertie dont l’existence solitaire se limite à un travail routinier dans une grande surface. Une crise d’appendicite renverse la situation et lui donne l’occasion de trouver en Martha la mère qu’elle n’a jamais eue. Généreuse, drôle et optimiste malgré la maladie, celle-ci s’attache aussitôt à la jeune fille et, lui ouvrant sa porte, lui apprend à savourer, comme elle, l’instant présent. Si les symptômes du sida se montrent de plus en plus fréquents (allers et retours entre l’hôpital et la maison, assistance respiratoire, vomissements), la réalisatrice choisit de se concentrer, avec justesse, sur la psychologie de personnages s’efforçant de conjurer le sort en menant une vie normale. À travers le regard pudique de Claudia, le spectateur mesure que derrière la joie de vivre se cache le désarroi : les enfants sèchent l’école ; Ale pleure en cachette ; obèse, Wendy s’apprête à avaler un cocktail de médicaments mortel ; Mariana s’oublie en jouant les midinettes tandis qu’Armando souffre du manque de figure paternelle. Hélas, après une jolie scène de rémission à la plage, qui aurait pu judicieusement clore le film, le scénario s’empèse un peu, la voix off de Martha lisant à chacun ses ultimes recommandations. Final touchant mais superflu. _M.T.