Warning: Cannot assign an empty string to a string offset in /home/www/fdcprod/wp-content/themes/hague/inc/template-custom.php on line 161
Search for content, post, videos

Dracula Untold

C’était inévitable. Après, Batman, James Bond, Jack Ryan, Mr. Spock et tant d’autres héros, la mode du “prequel” se devait de trouver encore de nouvelles figures à rentabiliser. Dracula, par exemple, mythe suffisamment increvable pour justifier une nouvelle lecture, permet l’indispensable “prequel” censé rajeunir un personnage ayant déjà connu bien des incarnations. Mais il pose le problème suivant : comment faire un blockbuster autour d’une figure de méchant ? La solution retenue est la même que pour Dark Vador dans la deuxième trilogie Star Wars : le présenter comme un homme torturé, qui bascule progressivement du côté obscur. Mais les scénaristes se surpassent ici, en faisant carrément du basculement en question un sacrifice pour le bien de son peuple, sans entamer, donc, au bout du compte, la nature fondamentalement héroïque du personnage, prince transylvanien violent mais avant tout aimant et juste. Le tour de passe-passe est un peu forcé, mais servi par le charisme de Luke Evans, comédien bien choisi puisqu’il incarne l’un des héros du Hobbit de Peter Jackson, dont le style est ici une référence claire. Dracula Untold est ainsi un bon vieux film d’heroic fantasy, avec rois barbares, batailles épiques, héros désintéressés, veuves éplorées et juste ce qu’il faut de monstres. Le résultat, qui se situe quelque part entre la série Game of Thrones et Le Seigneur des anneaux, est pile dans l’air du temps. Gary Shore, dont c’est le premier film, emballe le tout avec un savoir-faire parfois presque entraînant, et accouche d’un produit correct, sans imagination mais pas sans efficacité. _S.G.