Warning: Cannot assign an empty string to a string offset in /home/www/fdcprod/wp-content/themes/hague/inc/template-custom.php on line 161
Search for content, post, videos

Dias De Campo

Si vous avez lu le résumé, vous l’aurez sans doute trouvé déroutant : et bien sachez que le film l’est encore plus ! Cela étant, il n’a jamais été dit que R. Ruiz (sauf rare exception) soit un réalisateur facile et grand public. Il s’agit là de son premier film chilien depuis son exil en1973. Pour ce film du retour, Ruiz (qui a repris pour l’occasion l’orthographe originelle de son nom) a voulu adapter une nouvelle de l’écrivain chilien Federico Gana, peu connu en France. « Finalement, dit-il, j’ai fini par faire un film sur les souvenirs que la lecture de ses nouvelles avaient provoqué – j’avais huit ans – chez l’homme que je suis. Des souvenirs inversés en quelque sorte. » C’est sans doute pourquoi il est assez difficile d’entrer dans ce film inclassable, cette méditation personnelle de l’auteur sur la mort et le souvenir. En effet, la construction refuse le récit linéaire : Don Federico est vieux, puis jeune, se bouscule lui-même dans le temps, essaie d’entamer un roman qui ne sera jamais écrit, et le tout est parsemé de notes d’étrangeté, comme la culture des allumettes. Le Chili (pas celui des stades et des beaux quartiers, mais celui des latifundia et des propriétaires terriens), est magnifiquement filmé, et sera une découverte pour beaucoup. Retour au pays, mémoire, évocation de la mort : il est tentant de voir en DÍAS DE CAMPO (comme le fait prudemment le producteur F. Margolin) une « oeuvre-testament ». On n’en espère pas moins que Ruiz fera encore de nombreux films… Et que, peut-être, il y saura davantage tendre la main aux spectateurs qui aiment son cinéma.C.R.