Warning: Cannot assign an empty string to a string offset in /home/www/fdcprod/wp-content/themes/hague/inc/template-custom.php on line 161
Search for content, post, videos

Dead Or Alive 2

Le film apparaît d’emblée comme un pied de nez aux inévitables séquelles des films à succès. Comment donner suite à un précédent film qui se termine non seulement par la destruction complète du Japon, mais surtout par la mort des deux héros ? Réponse avec ce DEAD OR ALIVE 2, qui n’a de commun avec le 1, outre une partie de son titre, que ses deux acteurs principaux (le gominé Riki Takeuchi et le peroxydé Sho Aikawa). Autant dans le premier volet, Takashi Miike exprimait sa singularité par une surenchère de violence, de sexualité et de sécrétions aussi multiples qu’écoeurantes, autant dans ce deuxième opus, il s’assagit considérablement. Il en résulte un film plus digeste et surtout plus cohérent. Un film plus personnel également, où Miike se laisse même gagner par la nostalgie de l’enfance. Sensiblerie de courte durée, toutefois : son sens particulier de la poésie est vite rattrapé par son (mauvais) goût pour la provocation. Ainsi, juxtapose-t-il, avec une délectation aussi insolente que communicative, des scènes de règlements de comptes ultra-violentes avec un spectacle pour enfants. Osant tout et son contraire, Miike semble donc n’avoir aucune limite, ni formelle, ni morale. Pourtant, cette faculté à être détaché de tout s’applique en priorité à lui-même. Et s’il apparaît au fil de son oeuvre comme quelqu’un de peu recommandable, cette autodérision permanente fait de Miike un des réalisateurs les plus fous et les plus attachants de ces dernières années.C.L.