Warning: Cannot assign an empty string to a string offset in /home/www/fdcprod/wp-content/themes/hague/inc/template-custom.php on line 161
Search for content, post, videos

Dead Or Alive 1

Quand AUDITION est apparu sur les écrans français, il y a deux ans, on découvrait un réalisateur aussi doué que rebutant, aussi génial que malsain, aussi effrayant que fascinant. Bref, un réalisateur culte. Pourtant, l’univers iconoclaste de T. Miike perturbait depuis déjà longtemps le septième art nippon. Pour preuve ce DEAD OR ALIVE, premier volet d’une trilogie amorcée en 1999, et qui nous arrive aujourd’hui, après son succès au Japon, nimbée d’une alléchante réputation d’oeuvre, elle aussi, culte. Ça commence par une scène décapante, effrénée, violente, survoltée et dopée (entre autres !) à l’adrénaline, à laquelle répond, dans un écho retentissant, un incroyable final grand-guignolesque. Absurde, décalé et complètement jouissif. Confirmation : Takashi Miike est donc réellement, merveilleusement, brillamment cinglé. Hélas, entre ces deux morceaux de bravoure, le réalisateur peine à maintenir l’unité et la cohérence de son film. Lequel apparaît moins comme une oeuvre personnelle que comme un simple exercice de détournement et de sabotage du genre policier. Toute la trame ne semble alors servir que de prétexte aux (trop) nombreuses digressions scabreuses et scatologiques du réalisateur, dont on rirait volontiers si elles n’étaient si désireuses de choquer pour choquer. Alors, Takashi Miike, réalisateur culte ? Indéniablement. Pour ceux qui doutent encore, une preuve encore plus pertinente sera toutefois apportée avec le deuxième volet…C.L.