Warning: Cannot assign an empty string to a string offset in /home/www/fdcprod/wp-content/themes/hague/inc/template-custom.php on line 161
Search for content, post, videos

De Toutes Nos Forces

Acteur et réalisateur, Nils Tavernier consacre l’essentiel de son travail aux films documentaires (Tout près des étoiles en 2001, Le Mystère des jumeaux en 2006). Il signe ici, après Aurore (2006), son deuxième long métrage de fiction. S’intéressant depuis longtemps aux infirmes moteurs cérébraux, le cinéaste met en scène un couple qui, pour être confronté au lourd handicap du fils, Julien, est au bord de l’explosion. Claire reproche à son mari de la laisser faire seule “le sale boulot” depuis 17 ans, alors que, au chômage depuis peu, il aurait tout le temps de s’occuper de Julien. Mais quand celui-ci décide enfin de le faire, elle se sent dépossédée et mise à l’écart. Si le scénario décrit d’abord l’enfermement mental des personnages, il se focalise rapidement sur les complices rapports père/fils qui se développent dans l’univers ouvert des paysages alpins. Grâce à l’énergie vitale de Julien (interprété par Fabien Héraud, lui-même IMC), le spectateur oublie sa pathologie. Le film n’a pas le handicap pour sujet, Julien étant un ado lambda, avec des copains, une libido, des mouvements d’humeur. C’est l’histoire d’un jeune qui révèle à ses parents leur nature profonde, les obligeant à se dépasser par amour (Paul poussant Julien sur son vélo à 55km/h dans des virages de montagne ; Claire chronométrant les entraînements des deux hommes de sa vie). Mais c’est l’exploit réalisé par le tandem en compétition, dernière partie du film, qui force l’admiration. Celui-ci n’est pas sans évoquer ceux d’une famille américaine, les Hoyt, un père et son fils IMC ayant concouru dans de nombreux triathlons. La performance de J. Gamblin est étonnante et permet au spectateur d’avoir l’impression de partager un peu de son effort. Un joli film, donc, dont on regrettera seulement, çà et là, la dramaturgie insistante. _M.T.