Warning: Cannot assign an empty string to a string offset in /home/www/fdcprod/wp-content/themes/hague/inc/template-custom.php on line 161
Search for content, post, videos

Dans Les Cordes

« Sortie technique » (quelques copies seulement, histoire de dire que le film est sorti en salles) pour cette biographie partielle de la véritable Jackie Kallen, qui secoua le monde de la boxe par sa silhouette inhabituelle… Scénario et mise en scène ultra classiques, les comédiens (notamment Omar Epps et son regard insolent) se tirent gentiment de ce spectacle, disons, pas pire que les autres ! Bien que la plastique de Meg Ryan, tout comme les combats, soient plus faux que nature, l’actrice a ses fans et la boxe aurait pu attirer un public plus large : pourquoi alors ne pas distribuer le film en France ? Le mystère plane, à moins qu’il ne s’agisse d’une particularité déplaisante (pour certains) de DANS LES CORDES, à savoir le rôle même de Jackie Kallen ! Égoïste, pédante et excentrique dans ces tenues (nombreuses) de minette, Meg Ryan n’a pas ici tout pour plaire, et reste trop longtemps sur ses opinions (pour peu qu’elle n’en change jamais). Malgré les brèches ouvertes au début du film, on ne parle pas de drogue mais de show-business, monde plus cruel encore pour une femme seule (ce qu’elle croit) contre tous. À l’image de son état d’esprit, c’est surtout le caractère de Jackie Kallen qui est dépeint, au détriment des autres personnages, sympathiques clichés. Enfin, notons quelques fantaisies efficaces, comme le franc-parler du directeur de gymnase, l’anecdotique duel Kallen-La Rocca devenant public au JT ou la phrase, « Ces strip-teaseuses sont en plastique », prononcée par Ryan… Un comble !X.E.