Warning: Cannot assign an empty string to a string offset in /home/www/fdcprod/wp-content/themes/hague/inc/template-custom.php on line 161
Search for content, post, videos

Courts-images

Étrange programme que ces COURTS-IMAGES. Rien, en effet, ne lie ces différents films : ni leur sujet, ni leur technique. Mais il faut constater avec plaisir que certains de ces courts-métrages se distinguent par leur qualité. L’USINE S’ENGAGE, tout d’abord, modèle de simplicité et d’efficacité où la froideur administrative des mots s’accompagne des images de la violence des dégâts de l’usine AZF. Les trois courts d’animation en pâte à modeler se font également remarquer. CAFÉ NOIR mélange prises de vue réelles et pâte à modeler pour une petite comédie à onomatopées réussie et très créative, et LE VOEU se détache par sa peinture très juste de la nature humaine et l’humour noir de sa chute (le tout narré par Pierre Arditi). Mais c’est LA SOURICIÈRE qui bénéficie de l’impact le plus fort sur le spectateur : d’abord par ses qualités techniques évidentes (les expressions faciales du personnage) et, surtout, par son évocation sensible des victimes du totalitarisme. Côté plus négatif, l’oppressant LA QUILLE ne convainc pas, malgré la présence de Philippe Nahon au générique et un savoir-faire technique considérable. Sans doute à cause d’une histoire manquant de clarté et abusant d’effets de montage. CALME (EN) VIE, de son côté, impose un style visuel intéressant, mais son scénario manque cruellement de consistance pour happer le spectateur. Enfin, LA TRISTE HISTOIRE… constitue l’ovni de ce programme : une intrigante et amusante « docupérette », alternant fausses interviews et séquences musicales originales.Mi.G.