Warning: Cannot assign an empty string to a string offset in /home/www/fdcprod/wp-content/themes/hague/inc/template-custom.php on line 161
Search for content, post, videos

Coup De Foudre À Bollywood

Il n’est pas étonnant que G. Chadha, qui avait abordé (lourdement) dans JOUE-LA COMME BECKHAM la confrontation des cultures et des classes, ait voulu montrer que les choses n’ont pas si profondément changé depuis « Pride and Prejudice ». Voici donc BRIDE AND PREJUDICE, nouvelle adaptation-transposition du chef-d’oeuvre de Jane Austen (1813) : regrettons, une fois encore, la paresse des distributeurs pour le titre français ! On retrouve les personnages, la trame est conservée, mais la fin a bien sûr changé : une « Bollywood story » doit s’achever dans le rose, Lalita-Elisabeth ne pouvait qu’épouser le hautain Darcy après l’avoir transformé. Mais surtout, satire et ironie sont bien présentes, même si la caméra de G. Chadha n’a pas l’acuité de la plume de J. Austen dont on retrouve cependant quelques heureuses formules. À la dénonciation des conventions sociales du roman, la réalisatrice ajoute une jubilatoire satire des préventions culturelles, des mentalités néo-coloniales, sans jamais tomber dans l’exaltation de toutes les traditions, bien au contraire : elle fait le tri, et la soumission aux pesanteurs aliénantes de Mme Bakshi ne vaut pas mieux que l’americônolatrie du pauvre Kholi. Chants fort bien mis en scène, poncifs bollywoodiens détournés, beauté et humour de la star A. Rai, mais aussi de N. Shirodkar (toute ladistribution est convaincante), font oublier les longueurs : le pesant numéro d’Ashanti, les virées touristiques en Californie… Bref, un très agréable spectacle, plus profond qu’il n’y paraît au premier abord.CH.B.