Warning: Cannot assign an empty string to a string offset in /home/www/fdcprod/wp-content/themes/hague/inc/template-custom.php on line 161
Search for content, post, videos

Connie Et Carla

CONNIE ET CARLA est le type de comédie foncièrement sympathique dont on a peine à dire du mal. Malgré les clichés qui envahissent le scénario et l’absence de rigueur et d’inventivité de la mise en scène, l’abattage des deux interprètes principales et l’univers « gay-friendly » dans lequel s’inscrit le film (un zest de paillettes, un brin de superficialité, une touche d’hystérie, plus la présence de Toni Collette, icône gay depuis son personnage de MURIEL, il y a dix ans) forcent l’indulgence. Après le succès surprise aux États-Unis de MARIAGE À LA GRECQUE, son premier scénario porté à l’écran, Nia Vardalos s’est remise au travail en partant d’un principe comique simple et efficace (le travestissement) et en écrivant pour elle et Toni Collette deux rôles sur mesure, dans lesquels elles peuvent exprimer toute leur fantaisie. On imagine très bien en voyant leurs scènes de cabaret tout le plaisir qu’elles ont pris à chanter et à danser façon Debbie Reynolds (interprète du mythique CHANTONS SOUS LA PLUIE, et qui fait ici une apparition surprise, amusante et savoureuse). Vardalos évite même la lourdeur indigeste de MARIAGE À LA GRECQUE, et peut donc tout de même séduire les spectateurs les moins exigeants. Les autres ne manqueront pas de s’énerver dans leur siège face aux ficelles narratives éculées et au jeu grossier des seconds rôles, David Duchovny en tête, qui plombe à lui seul l’intrigue amoureuse en livrant, comme il en a malheureusement coutume, une composition sans relief.V.R.