Warning: Cannot assign an empty string to a string offset in /home/www/fdcprod/wp-content/themes/hague/inc/template-custom.php on line 161
Search for content, post, videos

Clean

Peut-on changer ? Avoir confiance en soi ? Repartir à zéro ? O. Assayas essaie de répondre à cette question, en respectant ses personnages. Sur une trame mélodramatique, il s’attache à filmer sans pathos, avec une retenue qui n’empêche pas, bien au contraire, les sentiments de s’exprimer. Sur fond de paysages urbains constamment justes, la mise en scène est limpide, réaliste, presque clinique, et l’interprétation au diapason. À la différence de son précédent film (le chichiteux et cynique DEMONLOVER), CLEAN s’avère finalement très émouvant. Car Assayas convoque à la fois des sentiments simples (les rapports entre grands-parents, enfants et petits-enfants) et des rapports sociaux variés (le cercle des amis, des relations d’affaires, la recherche d’emploi…). L’émotion est au rendez-vous. Maggie Cheung (qu’Assayas retrouve huit ans après IRMA VEP) est une sorte de Yoko Ono doublée d’une junkie pathétique, cristallisant la haine des fans de son compagnon. Nick Nolte est meilleur que jamais : humain, grave, bouleversant. Le monde du rock est dépeint avec justesse, sans le mythifier mais sans l’édulcorer non plus. On a vraiment l’impression d’y pénétrer par les coulisses. On se trouve plongé dans un film global (tourné au Canada, en Angleterre, en France et aux USA), où l’on parle anglais, cantonais ou français le plus naturellement du monde. Alors, peut-on changer ? Oui, croit encore Assayas. Et son espoir est revigorant, il nous réconcilie avec la vie.M.B.