Warning: Cannot assign an empty string to a string offset in /home/www/fdcprod/wp-content/themes/hague/inc/template-custom.php on line 161
Search for content, post, videos

Clara Et Moi

Le trentenaire encore un peu adolescent et presque veule, qu’un amour – difficile car vrai – va transformer et rendre, enfin, adulte : voici qui n’est guère nouveau. Le cinéma français aime bien…Cela tend même à devenir une spécialité de premiers longs-métrages, souvent quelque peu autobiographiques. Le comédien Arnaud Viard n’est donc ni le premier, ni le dernier (voir le succès de MENSONGES ET TRAHISONS [v.p. 372]) à passer derrière la caméra pour saisir les états d’âme de jeunes « bobos », lâches par égoïsme mais quand même bien sympas. A priori, donc, CLARA ET MOI n’a vraiment rien pour susciter l’enthousiasme, d’autant qu’on y retrouve nombre de personnages-poncifs, cent fois vus, du père enfin retrouvé (Michel Aumont, bien sûr) à la fille qui n’arrive pas à sortir de sa solitude (Sophie Mounicot, qui mériterait d’autres types de rôles !). De plus, le fait que la musique soit signée Benjamin Biolay accentue l’agaçant côté « film pour jeunes gens chics ». Pourtant, très vite, un charme certain opère. Malgré les maladresses, de belles idées de scénario séduisent : la manière dont Antoine et Clara se rencontrent, leur subite chanson en bord de Seine, la fin suspendue… La caméra d’A. Viard est toujours discrète, attentive, pudique. Amoureuse, aussi, des deux protagonistes : Julie Gayet et Julien Boisselier, admirables de naturel et de sensibilité. Grâce à eux, CLARA ET MOI parvient finalement à sortir à peu près des sentiers battus.Ch.B.