Warning: Cannot assign an empty string to a string offset in /home/www/fdcprod/wp-content/themes/hague/inc/template-custom.php on line 161
Search for content, post, videos

En Chantant Derrière Les Paravents

Un film italien inspiré d’un conte chinois et servi par des acteurs asiatiques parlant la langue de Dante. Tout cela manque d’emblée de crédibilité. Enfin, on peut se dire qu’on est dans le domaine du fantastique puisque d’une salle de cabaret on se retrouve par la magie d’un montage parallèle en pleine mer de Chine. Mais le passage de la scène au bateau semble toujours aléatoire, et le pouvoir de l’imagination censé appeler l’évocation grandeur nature est forcé. On a plutôt l’impression d’être ballotté d’un lieu à un autre, regardant du même oeil incrédule des acteurs en scène et des pirates sans épaisseur humaine, simples figurants dans une histoire symbolique délivrant grossièrement un message pacifique cucul et sentencieux, du type : « Le pardon est plus fort que la loi ». On passe donc à côté de ce qui fait la jubilation des films de corsaires : les grandioses scènes d’abordage en furie, les ambiances « melvilliennes » entre le pont et la cale. Certes, quelques plans sont enchanteurs mais, hélas, insuffisants pour nous embarquer dans l’aventure. Et cette veuve belliqueuse qui dirige sa flotte d’une main de fer, pourquoi faut-il qu’elle ne soit qu’une icône froide et inaccessible, alors qu’elle pourrait déployer une fougue vengeresse à la hauteur de son amour perdu ? Dans ces conditions, on reste à l’abri derrière le paravent à contempler sagement les cerfs-volants de la paix, quand on aurait voulu se prendre en pleine figure les embruns d’une bataille navale magistrale.M.P.