Warning: Cannot assign an empty string to a string offset in /home/www/fdcprod/wp-content/themes/hague/inc/template-custom.php on line 161
Search for content, post, videos

Ce Qu’ils Imaginent

Il y a du Fellini dans ce port du Havre, ses hauteurs et ses grandes machines ; il y a du Fellini dans ce Chaperon Rouge décalé, gambadant sur les quais, coiffé d’une perruque étrangement discrète ; du Fellini encore dans cette manière onirique de traiter le montage et le mixage (le son audacieux d’Olivier Grandjean ose la répétition, l’entrelacement et les décalages…), nous menant droit vers un rêve éveillé, qu’on voudrait ne jamais freiner… Un récit plus conventionnel (toujours alambiqué, certes, mais plus convenu) prend malheureusement le dessus, avec une grosse frite à l’intérieur ! Drôle de trouvaille scénaristique que cette obsession qu’a le père de Santiago pour son « Snack Bar » ; d’autant que tout cela étant traité sans humour, on s’étonnera de la place que prend le père vers la fin. Bien entendu, les raisons seraient faciles à trouver entre les œufs, la paternité, la cruauté du monde réel… La rupture que semble amorcer la réalisatrice (artiste multi-casquettes dont c’est ici le premier long-métrage) est légitime, si ce n’est qu’elle risque de nous perdre en chemin… Quoi qu’il en soit, l’interprétation est là : les lèvres gourmandes de M. Trintignant, la voix exquise d’A. Clément (très forte scène de regard !), l’aura effacée de M. Barbé et P. Bonke ou encore les frimousses d’A. Cantineau et A. Wiik : autant de présences chaleureuses… et intrigantes.X.E.