Warning: Cannot assign an empty string to a string offset in /home/www/fdcprod/wp-content/themes/hague/inc/template-custom.php on line 161
Search for content, post, videos

Caterina Va En Ville

C’est marqué, c’est dit dans le dossier de presse par Martin Scorsese himself : CATERINA VA EN VILLE est une « grande comédie à l’italienne ». Nous voilà prévenus. Dans les faits, le film de Palo Virzì, cinéaste à la carrière locale bien remplie, mais dont la renommée n’a pas percé sur le marché international, renoue avec une difficile et gratifiante tradition des années 70 : la comédie sociale italienne. Genre délicat, qui doit ses grandes heures au duo Scola-Risi. Hardiment, Virzì s’en empare pour tracer un canevas d’une transparence impeccable. Soit une jeune ado de province se liant successivement d’amitié avec deux camarades. La première vient d’une famille artiste de gauche reconnue, la deuxième d’un clan politique de droite bien implanté. Tel un laborantin, Virzì observe ainsi le choc des cultures et des milieux, avec un père écrivain raté en quête de reconnaissance ajouté à la formule. La métaphore politique est claire et le propos de Virzì généreux. Plutôt que d’épingler l’un des camps, il préfère démonter sans méchanceté leurs coutumes, leurs espoirs et le profond malaise les faisant, bien sûr, se ressembler. De plus, le cinéaste possède un évident sens du rythme et de la comédie. Mais cette manière de regarder les protagonistes comme des échantillons représentatifs, sans aucun espoir d’évasion, tue la crédibilité de l’entreprise. Dans le rôle du père, Castellito surjoue l’angoisse, mais garde cette part de folie généreuse qui manque par ailleurs à ce film trop ordonné.S.G.