Warning: Cannot assign an empty string to a string offset in /home/www/fdcprod/wp-content/themes/hague/inc/template-custom.php on line 161
Search for content, post, videos

Capturing The Friedmans

Peu de documentaires ou de fictions sont aussi profondément dérangeants, voire remuants, que CAPTURING THE FRIEDMANS. Pour son premier long-métrage, Andrew Jarecki revient sur le sort d’une famille américaine déchirée, dans les années 80, par un procès pour pédophilie. Le film mélange une trame documentaire classique, composée d’interviews et de retour sur les faits, et des images au camescope de la famille, filmant son propre éclatement. Dans sa partie enquête, le film reconstitue méticuleusement une affaire troublante, dénuée de toute vérité facile ou confortable. Si le père est incontestablement une figure aux pulsions ambiguës, les accusations portées contre lui ressemblent plus, avec le temps, à une vendetta communautaire, un déclenchement irraisonné de haine, dont le fils benjamin des Friedman devient la possible victime. Chacun présente son point de vue, et chacun a, bien sûr, une vérité et une histoire différentes. Car le vrai sujet du film est l’annihilation totale d’une cellule familiale autrefois soudée. C’est cette explosion que filment les propres acteurs du drame, et c’est aussi elle qu’ils racontent à la caméra. Un désastre au cours duquel chacun reste persuadé d’avoir eu raison. Les morceaux de vidéo captent des instants dérangeants, non par leur contenu sordide, mais au contraire par l’humour souvent désespéré que manifeste cette famille au bord du gouffre. En fait, CAPTURING THE FRIEDMANS montre crûment comment, même dans les pires circonstances, la vie et le rire ne se tarissent pas.S.G.