Warning: Cannot assign an empty string to a string offset in /home/www/fdcprod/wp-content/themes/hague/inc/template-custom.php on line 161
Search for content, post, videos

Brodeuses

C’est en vraie brodeuse de destins que la réalisatrice É. Faucher a filmé la naissance de l’improbable amitié entre l’austère Mme Mélikian et la flamboyante Claire. Minutieusement, fil après fil, se tisse l’équilibre instable de leur relation. On pouvait pourtant craindre le pire : la jeune provinciale enceinte, une mère qui a perdu son fils… Mais la réalisatrice esquive soigneusement les pièges de son sujet : elle ne cède jamais à la tentation du pathos ni à l’émotion facile. Si Faucher flirte parfois dangereusement avec les bons sentiments, ses comédiennes, toujours justes, les transcendent aussitôt. A. Ascaride tout en retenue est magnifique en mère endeuillée, et la jeune L. Naymark, à la splendide chevelure rousse, est très convaincante en jeune femme inconsciente et souriante. Leur relation est traitée avec subtilité : Mme Mélikian n’est pas une mère de substitution pour Claire, et celle-ci ne va pas remplacer le fils perdu. Non, rien n’est simple. Peu de mots échangés, peu de sentiments partagés. On n’emprunte pas non plus les sentiers balisés de la complicité féminine. Il est bien ici question de filiation, mais cela se traduit surtout par la transmission d’un savoir-faire. La broderie devient alors métaphore de l’apprentissage et du partage. Un frais souffle de vie traverse ce film à la sensibilité très féminine. Et pas besoin d’être un passionné du point de croix pour s’émerveiller des créations de nos brodeuses. Les couleurs n’y explosent pas, elles scintillent juste selon la lumière, au gré du regard.I.B.