Warning: Cannot assign an empty string to a string offset in /home/www/fdcprod/wp-content/themes/hague/inc/template-custom.php on line 161
Search for content, post, videos

Bridget Jones : L’âge De Raison

Voici donc la suite tant attendue des mésaventures de Bridget Jones, la trentenaire exemplaire d’une génération d’éternelles célibataires ! Si le premier volet pouvait laisser le souvenir d’une caricature plutôt rigolote, ce second opus plonge l’héroïne dans d’invraisemblables situations et se noie dans une infinie lourdeur. L’image est d’une laideur affligeante, les acteurs interprètent sans grande conviction des personnages stéréotypés, et la construction du récit est à la va-comme-je-te-pousse. Bons mots, situations en porte-à-faux, rupture de ton : rien n’est amené selon une progression savante dont le but aurait été de préparer de façon presque mathématique les effets, et faire craquer le spectateur par le rire. L’ironie sentimentale sûre de son fait qui imbibe les magazines féminins est malheureusement la seule matière, le seul combustible du film. Et surtout, elle est prise au pied de la lettre, sans aucun point de vue, par une réalisatrice, qui se contente d’illustrer le roman (déjà médiocre) d’Helen Fielding. On se demande alors où sont les P. Sturges (INFIDÈLEMENT VÔTRE), les F. Taslin (LA BLONDE ET MOI), les H. Hawks (LES HOMMES PRÉFÈRENT LES BLONDES), eux qui savaient si bien enrichir le récit en jouant avec les accélérations, et tordre le cou au politiquement correct de leur époque. Ce film, à force de vouloir nous faire adhérer à la sincérité de son personnage principal, en rendant acceptable tous ses défauts et défaillances, finit par nous y rendre allergiques. Totalement allergiques.P.F.