Warning: Cannot assign an empty string to a string offset in /home/www/fdcprod/wp-content/themes/hague/inc/template-custom.php on line 161
Search for content, post, videos

Biguine

BIGUINE est le deuxième long-métrage de Guy Deslauriers, ancien assistant d’Euzhan Palcy sur RUE CASES-NEGRES. Le premier s’intitulait L’EXIL DU ROI BEHANZIN, et s’appuyait déjà sur un scénario de Patrick Chamoiseau. Sa première expérience – peu heureuse – aurait dû inciter le réalisateur à travailler avec un autre scénariste. En effet, P. Chamoiseau (prix Goncourt 1992) est certainement un écrivain intéressant, menant un noble combat pour la créolité, mais tout cela, manifestement, ne fait pas de lui un scénariste. Car le choix du mode de narration, en voix-off omniprésente, alourdit le récit, en même temps qu’il simplifie à outrance le propos. En effet, l’histoire du jeune couple de musiciens, retranscrite par leur petite-fille à la radio, est censée raconter la naissance de la « biguine », musique populaire du début du XIXe siècle, et retracer ainsi une partie de l’Histoire, de la Martinique cette fois. Hélas, aucun des personnages ne prend réellement corps, et les deux histoires ne se rencontrent guère. BIGUINE est alors une suite d’événements, sans tension ni passion, jusqu’au dénouement inéluctablement dramatique, planant comme une ombre dangereuse dès le début du film. Surtout, la naïveté du scénario l’emporte sur la rigueur de la mise en scène. Pourtant, et heureusement, la « biguine » est une musique sympathique et entraînante, les interprètes aussi, ce qui permet de ne pas trop s’ennuyer en attendant la catastrophe annoncée.C.R.