Warning: Cannot assign an empty string to a string offset in /home/www/fdcprod/wp-content/themes/hague/inc/template-custom.php on line 161
Search for content, post, videos

Bad Santa

Sur un mode mineur et moins distingué que dans son poétique GHOST WORLD, Terry Zwigoff poursuit, avec ce film de commande, son exploration des marginaux et du monde de la culture populaire. C’est une comédie réjouissante, joyeusement iconoclaste, d’une vulgarité assumée, un peu dans l’esprit de feu « Hara-Kiri ». On peut dire que Billy Bob Thornton (U-TURN, UN PLAN SIMPLE, THE BARBER et surtout À L’OMBRE DE LA HAINE) est ici digne héritier du professeur Choron, par sa lubricité, sa scatologie et sa crudité. Son portrait de père Noël (en anglais, « Santa Claus ») est réellement anticonformiste. Ce « méchant père Noël » dynamite donc les convenances bourgeoises, grâce à sa grossièreté et à des répliques crues, à double sens, qui font mouche. Face à lui, Tony Cox (FOUS D’IRÈNE) et Bernie Mac (OCEAN’S ELEVEN) campent de belles crapules, alors que les films politiquement corrects nous avaient habitués à ménager les nains et les noirs. Le directeur du magasin, coincé, face aux deux truands ou à son détective, ne vaut guère mieux. Il représente les petits-bourgeois timorés et l’hypocrisie sociale. On se moque ici avec gourmandise des clichés des « Xmas movies » habituels, et de la croyance au Père Noël, source de bien des quiproquos. Les spectateurs cyniques regretteront évidemment l’évolution morale du personnage qui se découvre une fibre paternelle ! Car la morale de l’histoire est, in fine, convenue, mais pourquoi pas ? Pourquoi les marginaux n’auraient-ils pas le droit de donner un sens à leur vie ?M.B.