Warning: Cannot assign an empty string to a string offset in /home/www/fdcprod/wp-content/themes/hague/inc/template-custom.php on line 161
Search for content, post, videos

Avis De Mistral

Avis de mistral avait de quoi séduire les amateurs de cinéma à l’ancienne. Sur le papier, le film montre le choc des cultures entre petits-enfants et grands-parents, consommateurs branchés et adeptes de la simplicité, citadins “éco-conscients” et ruraux traditionnels, amours éphémères et couples de 40 ans… Le programme du scénario consistera évidemment à réduire ce grand écart en frottant les protagonistes les uns avec les autres, et en comptant pour cela sur les bienfaits du grand air. Ce type de spectacle peut être savoureux s’il est enlevé, même s’il s’accompagne d’un chapelet de situations convenues. Si l’adolescente est ici le personnage le plus cliché, son petit frère fait en revanche figure d’électron libre, plein de fraîcheur, même si son handicap est une facilité scénaristique de plus. Les paysages, la gastronomie et le soleil de Provence aidant, tout cela fonctionne d’abord assez bien, même si le tire-larmes marche à plein régime (on sait depuis La Rafle que Rose Bosch n’est pas du genre à avoir peur d’en faire trop dans l’émotion). Malheureusement, les choses se gâtent assez vite. L’irruption des vieux copains à moto est caricaturale (difficile de croire que Charlotte de Turckheim était à Woodstock !). La soirée rétro, quant à elle, joue sur un folklore de pacotille douteux. Seul Hugues Aufray, dont c’est la première apparition à l’écran, semble être à sa place. On comprend dès lors pourquoi le film alignait complaisamment les tubes des années 1960-70… Beaucoup plus étonnant est l’épisode musclé antidrogue qui fait tomber le film dans l’autodéfense à la Charles Bronson ! Par comparaison, l’épilogue dans la gare d’Avignon, bien que très convenu, paraît tout en retenue… _M.B.