Warning: Cannot assign an empty string to a string offset in /home/www/fdcprod/wp-content/themes/hague/inc/template-custom.php on line 161
Search for content, post, videos

Attraction Fatale

Gael García Bernal est une véritable star montante. Révélé par AMOURS CHIENNES puis Y TU MAMA TAMBIEN, consacré cette année par LA MAUVAISE EDUCATION [v.p. 362] et CARNETS DE VOYAGE [v.p. 122], il jubile dans ce rôle de jeune acteur, amoureux et traître à la fois. James D’Arcy est moins convaincant en dandy pervers. Pour son premier film, M. Parkhill fait preuve de grandes qualités de scénariste comme de réalisateur. Ce poète anglais maîtrise très bien son histoire, certes abracadabrante (voire irréaliste), mais prenante, et qui se révèle lentement, assurant de multiples rebondissements et relançant l’intérêt autant que la surprise. Mêlant – c’est à la mode – les images de la vidéo à celles du cinéma, Parkhill nous plonge dans le milieu des jeunes ambitieux, prêts à tout pour percer dans le monde élitiste du cinéma. Jusqu’au bout on ne saura jamais qui manipule qui, et quand… L’épilogue offre un énième rebondissement, qui perturbe notre vision des trois portraits croisés. Dès lors, le triangle amoureux, qui semblait n’être qu’un banal prétexte, trouve un nouveau sens, machiavélique. Malgré les multiples maladresses qui jalonnent le film (producteurs insupportables – scènes racoleuses : enterrement de la vie de jeune fille avec déguisements, mariage, cabaret…) la fin précipite l’action. Et, comme se dévoile la machination, le spectateur se trouve happé dans le film jusqu’à son terme. Inégal donc, ATTRACTION FATALE est tout de même un thriller divertissant et original.C.C.