Warning: Cannot assign an empty string to a string offset in /home/www/fdcprod/wp-content/themes/hague/inc/template-custom.php on line 161
Search for content, post, videos

Assassination Tango

Acteur charismatique au parcours essentiellement marqué par sa prestation dans les PARRAIN de Coppola et, particulièrement, par son inoubliable incarnation du Lt Col. Kilgore, fou de surf en pleine folie du conflit vietnamien (APOCALYPSE NOW, 1979), Robert Duvall est passé à la réalisation pour le plaisir. Dans un premier temps, celui d’aller à la rencontre de personnalités et de cultures méconnues avec son documentaire WE’RE NOT THE JET SET (1975) et sa première fiction ANGELO MY LOVE (1983), consacrée à une famille de gitans new-yorkais. Plaisir aussi de se réserver des rôles à sa (dé)mesure, comme dans THE APOSTLE (1997). Ici, il cumule : il dresse une peinture dense et sincère du tango (l’une de ses éternelles passions), mais aussi s’offre un beau rôle de tueur froid et infaillible, tout autant que vulnérable. L’univers visuel troublant du tango se marie évidemment très bien avec l’atmosphère noire de l’intrigue criminelle au cSur du récit. La dimension plastique du film (parfois très léché) est assez maîtrisée et se révèle des plus cohérentes. Pourtant, la démarche de Duvall reste sans doute un peu trop nombriliste pour réussir à véritablement susciter l’enthousiasme. La faute revient sans doute à un scénario un peu trop caricatural (qui manque clairement de recul)… et à une « auto-direction d’acteur » naturellement trop complaisante. Néanmoins, sans être un grand film, ASSASSINATION TANGO offre un agréable moment.J-C.B