Warning: Cannot assign an empty string to a string offset in /home/www/fdcprod/wp-content/themes/hague/inc/template-custom.php on line 161
Search for content, post, videos

Any Way The Wind Blows

Avant tout, Tom Barman est l’homme qui a redonné à la Belgique le sens du rock avec son groupe Deus, ainsi qu’un des grands tubes pop underground des années 90 : « For the roses ». Mais, depuis toujours, Barman voulait, en fait, réaliser. Il mit donc en stand-by sa carrière rock’n roll pour se consacrer pleinement à sa passion cinématographique. Le résultat s’appelle ANYWAY THE WIND BLOWS, et confirme que le passage de musicien à cinéaste est un des plus difficiles qui soit. De fait, le film ressemble aux anciens albums de l’auteur, avec les mêmes qualités et défauts : à savoir une inventivité débridée, couplée à un évident manque de rigueur. Mais avant, Barman pouvait racheter en une chanson de trois minutes les errements de ses autres compositions. Ici, son imaginaire en roue libre a du mal à insuffler une cohérence à cette mosaïque de destins croisés, tournoyant autour d’un étrange personnage poétique de maître des vents. Tout se mêle, des jeunes squatters et des couples mariés, jusqu’au retour de la peste, dans un grand ensemble voulant moins amener du sens que traduire une vision volontairement désordonnée du monde. Le résultat s’apparente alors à un film pêche, où l’on attrape au vol ce qu’on peut, ce que l’on veut, ou rien du tout. Les acteurs sont néanmoins convaincants, le rythme soutenu et Barman ménage quelques beaux moments de mise en scène. Mais ils sont noyés dans ce grand mélange indigeste, reflet d’un manque de précision assez peu compatible avec l’art cinématographique.S.G.